L'extinction de l'éclairage public de minuit à 5h débutera le jeudi 1er décembre 2022

Comme de nombreuses communes, Brunehaut avait sollicité Ores afin de pouvoir couper l'éclairage public de minuit à 5h à partir du 1er novembre dans le but d'économiser de l'énergie.

Si la plupart des communes demanderesses avaient vu leur éclairage public coupé durant le laps de temps demandé depuis le 1er novembre 2022, cela n'avait pas été pas le cas à Brunehaut. Cela se fera le 1er décembre 2022.

Dans un courrier, Ores en avait expliqué les raisons. « Nous devons vous informer que des contraintes techniques spécifiques nous amènent à devoir mener des travaux d'adaptation de nos réseaux avant de pouvoir modifier le cycle d'allumage et d'extinction en insérant une coupure au coeur des nuits.

En effet, la Commune de Brunehaut est alimentée au départ des postes d'Antoing (environ 55% du territoire) et de Marquain (45%). 

Il est à noter que pour que nous puissions mener à bien cette extinction de l'éclairage public, l'ensemble des villes et communes alimentées par un poste doit marquer son accord. 

Or, une commune alimentée au départ du poste de Marquain n'adhère pas dans sa globalité à l'extinction sur son territoire (souhait de laisser des territoires spécifiques allumés toute la nuit), impactant de la sorte tout ou partie de l'éclairage public de 3 autres villes et communes.

Cette situation a obligé Ores à devoir effectuer des travaux d'adaptation dans près d'une centaine de cabines. 

De ce fait, vu l'ampleur ou la complexité de ces travaux, Ores ne pouvait garantir un démarrage au 1er novembre. 

Ces travaux sont désormais achevés. Ainsi, nous vous informons que la date de mise en oeuvre est prévue au jeudi 1er décembre 2022 et la date de fin, toujours fixée au 31 mars 2023.

Cette disposition permettra à la commune d'économiser 96 MWh d'électricité sur la période. Ce qui correspond à 25.73 T éqC02 non rejetés par la commune de Brunehaut. Un effort supplémentaire important dans l'engagement communal de diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre du territoire d'ici 2030.